Visa, selon James Estrin (2014)

ENGLISH VERSION BELOW

Ancien staff photographer pendant 22 ans au New York Times, James Estrin est co-éditeur du prestigieux Lens Blog avec David Gonzalez et Whitney Richardson. Il vient à Visa pour l’Image depuis 5 ans. Il a partagé avec nous sa vision du festival et ses premiers coups de cœur de l’année 2014.

« Visa pour l’Image, c’est un rassemblement tribal ! Le seul endroit au monde où l’on peut prendre le pouls du photojournalisme. Chaque année, je vois à Perpignan au moins cinq sujets que je pourrai publier. Puis c’est aussi l’occasion de suivre de jeunes photographes, les voir gagner en maturité année après année. »

 S’il n’a pas encore pu voir toutes les expositions, le premier coup de cœur de James Estrin va à Mary F. Calvert et son travail sur les violences sexuelles faites aux femmes dans l’armée américaine. « Nous avions déjà publié le début de son travail, mais ce n’était qu’un tiers de ce qui est exposé cette année. Il faut beaucoup de courage pour pouvoir traiter un tel sujet aussi longtemps.

James Estrin, has been a staff photographer at The New York Times for 22 years and is currently coeditor of the prestigious blog Lens, along with David Gonzalez and Whitney Richardson. He has been coming to Visa Pour l’Image for the past 5 years. He took the time to share with us his thoughts on the festival and his early favorite.

According to Estrin, Visa pour l’image is a « tribal gathering«  and the only place in the world where you can take the pulse of photojournalism.  He went on to say that every year in Perpignan, he comes across five reports that he could publish and that it is a great way to keep up with young photographers and watch their work develop from year to year.

At the time of the interview he hadn’t seen all of the exhibitions, but his early favorite is Mary F. Calvert and her report on Sexual Assault in America’s Military. Estrin told us that Lens had already published part of her report, but only around a third of what is being shown at Visa pour l’Image.  He went on to commend Calvert for her courage in reporting on such a subject and over such a long period of time.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s